Une proposition de dispositif pour lutter contre les violences sexuelles

Dans un courrier adressé au Président de l’École le 6 novembre, nous lui avons soumis un projet de texte créant un dispositif de lutte contre les violences sexuelles à l’École. Cette proposition fait suite à notre démission de la Commission égalité en août, et aux engagement pris par le Président en septembre.

Elle s’adosse au dispositif existant, les Référentes égalité, et leur donne la gestion de deux entités :

  • Une Commission violences sexuelles, chargée de mettre en place une politique de prévention et de sensibilisation large autour des questions de harcèlement et de violences sexuelles dans toutes les situations de la vie de l’École. Sa composition est large et paritaire (moitié de représentant⋅es administratif⋅ves, moitié de représentant⋅es des personnels et étudiant⋅es).
  • Une Cellule d’écoute similaire à celle mise en place dans d’autres établissements, qui a pour mission de proposer aux victimes une assistance dans leur suivi médical, psychologique et juridique, et d’aménager leur cadre de travail à la suite des violences subies. Afin de limiter sa taille, sa composition est variable, selon le statut de la victime. Dans la limite de l’anonymat garanti aux victimes, elle rédige des préconisations à destination du CHSCT et du Président, et en assure le suivi.

Le texte détaillé de notre proposition est consultable en ligne. Il sera modifié à l’issue de rencontres avec la présidence, les Référentes égalité et les syndicats professionnels de l’École.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *