Les élu⋅es étudiant⋅es, enseignant⋅es et personnels refusent de siéger en CA

Mise à jour du 18/12 à 13 h

Nous apprenons ce matin que le Conseil d’administration est reconvoqué demain, à 8 h 30, contrairement aux annonces du président. Il se réunira sans conditions de quorum, sur le même ordre du jour que celui d’hier.
Cette conception du « dialogue social » (auquel le président a d’ailleurs réaffirmé son attachement hier) est atterrante, et témoigne d’un mépris inquiétant pour les instances représentatives.

Nous conviendrons d’une position commune avec les autres élu⋅es du CA avant l’ouverture de la séance.
Nous vous invitons à nous rejoindre demain, à 8 h dans le forum Félix Pécaut, pour un temps d’échange sur ce sujet.

Communiqué initial du 17/12

Le Conseil d’administration de l’École devait se réunir ce matin. Il était entre autres prévu d’aborder :

  • le budget 2019,
  • la campagne d’emplois, qui suscite entre autres nos inquiétudes quant au nombre d’enseignant⋅es dans les filières artistiques de l’École (nous communiquerons prochainement sur ce sujet),
  • le Règlement intérieur de l’École, récemment annulé par un jugement du Tribunal administratif,
  • le profil de poste de président de l’École, en vue du renouvellement de 2019,
  • la hausse des frais d’inscription pour les étudiant⋅es étranger⋅es extracommunautaires (deux motions ayant été présentées, par la présidence et les élu⋅es, sans qu’un accord ait été atteint à ce jour).

Vendredi, nous avons néanmoins eu la surprise d’apprendre que la séance serait délocalisée au rectorat. Il s’agissait visiblement de prévenir toute prise de parole des personnels (mobilisé⋅es contre les nouvelles primes votées en novembre) et des étudiant⋅es (mobilisé⋅es sur la question des frais d’inscription).

Face à cette situation, l’ensemble des membres élus du CA a choisi de ne pas siéger, et a rédigé le texte ci-joint, dont nous vous invitons à prendre connaissance.
Le Conseil d’administration a donc été reporté à une date ultérieure.

Dans l’intervalle, nous espérons que la présidence saisira l’occasion qui lui est donnée de relancer un réel dialogue sur les sujets cruciaux discutés dans les instances de l’École.
Le second CA, ainsi que le CEVE que nous avons demandé, nous permettront de rappeler l’importance d’un bon fonctionnement de ces instances. En vue de ces deux dates (prévues courant janvier), nous vous invitons à nouveau à vous tourner vers nous pour tout sujet qui vous semble devoir attirer notre attention.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *