Pandémie COVID-19 : nos informations

Dernière mise à jour : le vendredi 3 avril, 18 h 30


Vous trouverez sur cette page les questions posées le plus fréquemment aux élu·es étudiant·es et aux services de l’école. Les réponses y sont ajoutées dès qu’elles sont connues par les élu·es étudiant·es.

Nous vous rappelons le lien du point sur la situation mis à jour sur le site de l’ENS, auquel nous vous invitons à vous référer en priorité.
Nous vous recommandons aussi de surveiller régulièrement votre boîte mail, où vous sont adressées les instructions de l’École.

Pour toute question, tout signalement, contactez suivi.covid19@ens-lyon.fr. Nous sommes disponibles à l’adresse elus.etudiants@ens-lyon.fr.



Salaires, bourses, aides financières

Les salaires des élèves normalien⋅nes sont-ils maintenus ?

Oui. Les payes des fonctionnaires sont maintenues.

Les bourses du CROUS sont-elles maintenues ?

Oui. Il n’y aura pas d’interruption des mises en paiement, ni de l’instruction des nouveaux dossiers, indique le CROUS le 17 mars.
Pour toute question au CROUS de Lyon sur votre situation sociale, une page d’informations est disponible.

Quelles aides existent pour faire face aux conséquences du confinement ?

Il existe entre autres une aide ouverte par l’ENS. Nous détaillons les aides sur une page dédiée.

Puis-je être aidé⋅e pour l’achat de matériel informatique ou pour m’abonner à Internet ?

Il existe entre autres une aide ouverte par l’ENS. Nous détaillons les aides sur une page dédiée.

Résidences

La résidence reste-t-elle ouverte pour les résident·es ?

Oui. Cependant, les résident·es le souhaitant et le pouvant sont encouragé·es à regagner le domicile familial, par exemple.
Les personnes restant à la résidence sont invitées à rester particulièrement attentives aux mails de la présidence, du service médical, du service hébergement ou de la sécurité. De même, les personnes ayant quitté la résidence sont invitées à le signaler si elles ne l’ont pas encore fait, afin d’éviter de mobiliser l’attention des services concernés.

Si oui, les lieux de vie commune restent-ils ouverts ?

Pour les étudiant⋅es restant dans les résidences, le confinement a lieu dans leur appartement et l’accès au reste de l’École est interdit. Par ailleurs, l’activité associative est suspendue et les locaux dédiés sont fermés.
L’École essaie de permettre le regroupement des étudiant⋅es à 4 ou 5 dans des mêmes modules, afin de limiter l’isolement.

Les personnes restant à la résidence peuvent-elles se promener dans les jardins ?

Oui, l’autorisation a été donnée le 19 mars 2020. L’accès est autorisé de 8 h à 18 h. Il est impératif de respecter les règles de distanciation.

La perception des loyers sera-t-elle interrompue pour les étudiant⋅es ayant quitté les résidences ?

C’est le cas à compter du 1er avril pour les résidences du CROUS. Aucune mesure similaire n’a été annoncée par l’École pour l’instant.

Santé

Quels services de santé sont disponibles si je reste à la résidence (ou à Lyon) ?

Une permanence du service médical est ouverte pour accompagner les étudiant⋅es restant à la résidence. Le service médical peut d’ores et déjà être contacté à l’adresse service.medical@ens-lyon.fr.
L’École travaille aussi à l’organisation d’un suivi psychologique.
Par ailleurs le centres de santé universitaire de Lyon 1 (la Doua) et Lyon 2 (Porte des Alpes) sont ouverts à tou⋅tes les étudiant⋅es de Lyon. Des procédures adaptées ont été mises en place pour y accéder, veuillez les consulter avant tout déplacement.

Je pense être malade (ou un⋅e proche l’est), que faire ?

Suivez les recommandations du Ministère des Solidarités et de la Santé :

Je suis un traitement, comment pourrai-je le poursuivre pendant le confinement ?

Rapprochez-vous de votre médecin traitant.

Concernant la pilule contraceptive, le gouvernement annonce que les pharmacies la délivreront sur simple présentation de l’ancienne ordonnance.

Stages et séjours d’études

Est-ce possible de poursuivre mon stage à domicile ?

Le travail à distance est la règle impérative pour tous les postes de travail, sauf nécessité.
À en croire les fiches transmises par la DGESIP aux établissements :
En période de pandémie, il est possible de permettre à l’étudiant d’effectuer son stage en dehors d’un milieu professionnel entendu strictement. L’établissement d’enseignement veillera à toujours conserver un contact avec son étudiant et s’assurera que celui-­ci assure toujours sa mission en lien avec l’organisme d’accueil. (…)
Cette lecture souple du stage en milieu professionnel pour cause de pandémie est corroborée par l’article L. 124-­‐15 du Code de l’éducation. Cela nécessite toutefois :
• Que le stagiaire soit, quoique à domicile, sous l’autorité de l’organisme d’accueil ,
• Que le stagiaire se conforme aux dispositions de la convention de stage sans vaquer librement à ses occupations,
• Que l’ensemble des parties signataires de la convention de stage soit d’accord.

L’École s’apprête à faire signer à tou⋅tes les étudiant⋅es en stage (ou convention d’accueil) un avenant qui prévoit l’un des cas suivants :
A. Suspension du stage.
B. Interruption du stage.
C. Stage à domicile (privilégié, semble-t-il, à l’ENS).

Mon stage est annulé, cela veut-il dire que je ne vais pas pouvoir le valider et que je risque de redoubler mon année ?

À en croire les fiches transmises par la DGESIP aux établissements :
S’agissant des stages, il appartient à l’instance compétente de l’établissement (CFVU etc.) d’adapter leurs conditions de validation :
• De valider tout ou partie du stage.
• De neutraliser l’« UE stage » , y compris lorsque son existence était prévue par la réglementation (DUT, LP, diplôme d’ingénieur).
• D’accompagner l’étudiant le plus rapidement possible, pour trouver un autre lieu de stage ou un autre projet tutoré (hors zone d’exclusion).
• De reporter et déplacer la période de stage, en différant au besoin les dates des soutenances et des jurys d’année ou de diplômes (solution qui ne doit pas pénaliser l’étudiant dans son projet de poursuite d’études post‐formation).
Ces adaptations pour cause de pandémie sont corroborées par l’article L. 124-­‐15 du Code de l’éducation.

À ce jour les situations individuelles sont traitées au cas par cas par l’École, sur signalement à l’adresse suivi.covid19@ens-lyon.fr.

Que se passe-t-il si je n’ai pas effectué la totalité de mon stage, dans le cadre d’un rapatriement avant la date de fin prévue ?

La vice-présidence Études indique que la poursuite du stage en télétravail est privilégiée et que les situations où cela n’est pas possible seront recensées (contacter suivi.covid19@ens-lyon.fr) et étudiées.

Si mon stage est annulé, dois-je chercher un autre stage en France ?

Vous êtes invité⋅es à contacter votre équipe pédagogique, en particulier la personne en charge des stages. À défaut, les situations individuelles sont traitées au cas par cas par l’École, sur signalement à l’adresse suivi.covid19@ens-lyon.fr.

Je perçois une gratification, est-elle maintenue ?

Si vous poursuivez votre stage, même à distance, la gratification est maintenue. Si le stage s’arrête, il en va de même pour la gratification.

Comment se passera la validation de l’expérience à l’étranger au sein du diplôme pour les stages annulés ?

La question est en cours d’instruction par la présidence, qui est consciente du problème.

Y aura-t-il des remboursements des frais engagés (rapatriement, loyers payés en avance, transports…)

Les étudiant⋅es sont invité⋅es à garder des justificatifs des frais engagés et à solliciter une aide de l’École.
Dans le cas des bourses ERASMUS+, les frais de retour seront pris en charge, annonce la DGESIP.

Mémoires

Que faire si je n’ai pas accès aux ressources nécessaires à mon mémoire (archives, livres, etc.) ?

Un certain nombre de ressources électroniques et de revues sont mises à disposition en ligne par la Bibliothèque Diderot.
Si vous avez du mal à vous connecter, vous pouvez simuler une connexion depuis l’ENS en utilisant le VPN de l’École ou en mettant en place un tunnel SSH.
Une entraide se met également en place sur les réseaux sociaux, sur Facebook et Twitter entre autres.

Une modification des dates des jury de mémoire est-elle envisagée ?

Pas à ce jour.
La vice-présidence Études indique que les dates limites de soutenance des mémoires restent pour l’instant fixées au 19 juin 2020 pour la première session et au 11 septembre 2020 pour la seconde session. Elle rappelle qu’une soutenance en juin et juillet après le 19 juin est toujours possible ; le résultat est alors pris en compte au titre de la seconde session. Les étudiant·es et les directeur·rices de mémoire sont invité·es, comme chaque année, à mettre cette possibilité à profit.

Certaines disciplines nécessitent un terrain, ou l’accès à des archives ou laboratoires. Quels aménagements de l’évaluation sont envisagés ?

Les directeur·rices de recherche ou les responsables de formations restent en contact avec les étudiant·es pour adapter le sujet et sa faisabilité aux mesures sanitaires en vigueur. En particulier les exigences sont susceptibles d’être adaptées pour que les mémoires concentrent plus de travail bibliographique, théorique, méthodologique.

Projets longs de recherche (PLR)

Le calendrier administratif de l’année va-t-il être maintenu ou modifié, spécifiquement pour les 50 h en présentiel ?

Sur ce point, la vice-présidence Études indique que tout va dépendre du calendrier du confinement lui-même, et de l’évolution de la situation.

De même, quelles seront les conséquences si les huit mois de stage ne sont pas réalisés ?

S’agissant des PLR 2019-2020, la recommandation est de poursuivre en télétravail les stages en cours. Les étudiant·es pour lesquel·les ce ne serait pas possible (soit parce qu’iels sont malades, soit parce que le type de stage ne le permet pas, soit parce que l’encadrant·e n’est pas disponible, soit parce que les conditions de confinement ne le permettent pas) sont prié·es de se signaler auprès du responsable PLR de leur département avec copie au (à la) directeur·ice du département dans les meilleurs délais.

Télétravail, poursuite des études et examens

Quels moyens sont mis à disposition (ordinateurs, matériel de visioconférence) ?

À ce jour l’École met en place le télétravail pour les personnels, afin d’assurer la continuité de l’activité. Il est demandé aux étudiant·es ne disposant pas d’ordinateur ou de smartphone de se signaler très rapidement auprès du (de la) directeur/directrice de département qui transmettra à la vice-présidence Études. En outre, des aides sont ouvertes par l’École.

Les cours sont-ils simplement annulés ou seront-ils remplacés par des cours à distance ?

À ce jour la situation varie selon les formations, même si en principe toutes les formations doivent se poursuivre à distance. Vous pouvez vous tourner vers vos responsables de formations pour savoir ce qui est mis en place à l’échelle de votre département.

Au vu de la saturation des services médicaux et de l’impossibilité d’obtenir un certificat médical, y aura t-il des absences injustifiées sur les cours et examens à distance ?

Le service médical de l’ENS de Lyon (service.medical@ens-lyon.fr) est disponible pour l’information et le conseil. Il faut par ailleurs signaler toute difficulté à l’adresse suivi.covid19@ens-lyon.fr.

Pour les cours qui nécessitent des logiciels sous licence, est-il possible de mettre ces derniers à disposition à distance ?

Il faut contacter le responsable d’enseignement et voir les solutions alternatives avec lui.

Que ce passe-t-il concernant le CAE et les cours qui lui sont associés ?

Les enseignant·es du Centre de Langues ont contacté leurs étudiant·es et les cours se poursuivent à distance. Les informations relatives à la tenue des épreuves du CAE seront affichées sur le site du centre des langues dès qu’elles seront connues.

Quelles solutions peuvent être envisagées pour les examens ?

Certains départements ont pris de premières mesures. Des mesures à l’échelle de l’École sont à l’étude. La DEGSIP a aussi listé des possibilités offertes aux établissements.
La vice-présidence Études indique qu’il y aura une politique d’établissement, ce qui n’exclut pas une souplesse laissée aux départements pour la mise en œuvre de solutions concrètes ; l’interaction entre la vice-présidence Études et les départements permet de définir les bases qui garantissent la continuité pédagogique de l’ENS de Lyon.

Peut-on envisager une neutralisation partielle ou totale, ou une « année blanche » ?

À ce stade, la vice-présidence Études indique que cette hypothèse n’est pas envisagée.

La télésurveillance des examens a distance serait-elle obligatoire ? Si oui, sous quelles formes et modalités ?

Les modalités pratiques des examens seront variables selon les situations et discutées entre la vice-présidence Études et les départements.

Études doctorales

Les activités d’enseignement (ACE) sont-elles annulées ou reportées à une date ultérieure ?

La Vice-présidence aux Études annonce que comme tous les autres personnels enseignants, les doctorant·es qui exercent des ACE doivent assurer la continuité pédagogique dans toute la mesure du possible.

Les soutenances de thèse sont-elles annulées, reportées ?

À en croire les fiches envoyées par la DGESIP aux établissements :
En matière de jury de thèse, « A l’exception de son président, les membres du jury peuvent participer à la soutenance par des moyens de visioconférence ou de communication électronique permettant leur identification et leur participation effective à une délibération collégiale et satisfaisant à des caractéristiques techniques garantissant la transmission continue et simultanée des débats » (arrêté du 25 mai 2016 fixant le cadre national de le formation et les modalités conduisant à la délivrance du diplôme national de doctorat ; art. 19).
La soutenance de thèse ou d’habilitation à diriger des recherches (HDR) avec la participation d’un ou plusieurs membres du jury en visioconférence est autorisée si les conditions suivantes sont remplies :
• le doctorant ou le candidat à l’HDR est physiquement présent dans la salle de soutenance qui se situe dans des locaux d’enseignement supérieur ou de recherche,
• seul un membre du jury physiquement présent dans la salle de soutenance peut être choisi comme président par les autres membres du jury. Ainsi, dans la salle de soutenance doivent être présents au minimum, le candidat et le président du jury,
• les membres du jury en visioconférence doivent être seuls dans la pièce. Le public n’est admis que dans la salle de soutenance.

La vice-présidence indique qu’à ce jour, les soutenances de thèse sont reportées ; les modalités de soutenance en visioconférence établies par le Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation sont très strictes et difficiles, voire impossibles à mettre en œuvre dans le cadre des mesures en vigueur pour limiter la propagation du COVID19. Comme sur bien d’autres points, la réponse pourra changer en fonction de l’évolution de la situation.

Les manifestations scientifiques sont-elles annulées ou reportées à une date ultérieure ?

À ce jour, toutes sont annulées. Seul un éventuel report part télé-conférence est envisageable pour l’instant.

Lorsque des consignes différentes sont données aux étudiant·es et aux personnels (par exemple, sur l’accès à l’école), quelles consignes suivre pour les doctorant·es ?

Les doctorant⋅es sont des contractuel⋅les de l’ENS et doivent donc être considéré⋅es comme personnels de recherche.

Je candidate à un CDSN, dois-je toujours faire signer ma feuille de localisation ?

Oui, mais la date de retour des feuilles de localisation est repoussée au 4 mai.
Les consignes envoyées par mail sont par ailleurs les suivantes :
– les signatures électroniques sont évidemment autorisées,
– garder trace (papier ou scan) des feuilles partiellement signées au fur et à mesure,
– signaler toute difficulté à S. Rozensztajn (Monod) ou S. Hatte (Descartes),
– envoyer la feuille par scan une fois qu’elle est signée.

Les titularisations des doctorant·es certifié·es ou agrégé·es (n’ayant pas pu assurer leurs 128 h) sont-elles en danger ?

La gouvernance de l’école indique que ces titularisations ne sont pas en danger.

Agrégation, CAPES

Est-ce que les agrégatif·ves ayant besoin de matériel pour préparer les concours (physique, chimie, biologie, géographie, musique…) auront accès aux matériels dans les locaux ?

L’accès aux locaux est suspendu.

Le report des épreuves est-il envisagé ?

Les épreuves, initialement reportées sans plus d’informations, « devraient avoir lieu, sous réserve de l’évolution de la situation sanitaire, entre juin et juillet » selon un communiqué du 24 mars. Les modalités des épreuves pourront être réaménagées. Des informations plus claires devraient être disponibles d’ici le 10 avril.

Activités associatives

Les activités des associations de l’ENS en dehors de l’ENS sont-elles annulées ?

Elles peuvent être maintenues à distance. Autrement, toutes les sorties du domicile non nécessaires sont interdites.

L’AMAP d’ENvertS est-elle maintenue ?

Les distributions de l’AMAP d’ENvertS sont maintenues à ce jour. Des modalités ont été diffusées pour la distribution du 17 mars. Veillez à suivre les consignes du bureau diffusées sur la liste enverts.diffusion.

Puis-je réunir un CA ou une AG de mon association par visioconférence ?

Oui, c’est possible depuis le 26 mars, même pour les associations qui ne le prévoient pas dans leurs statuts ou leur règlement intérieur. Toutes les délibérations seront valables, dans le cadre de l’ordonnance n° 2020-321 du 25 mars 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *