Les délégué⋅es de formations adoptent deux motions au nom des étudiant⋅es de l’École

Ce lundi 6 juillet, les délégué⋅es des formations de l’ENS de Lyon se réunissaient pour leur Assemblée trimestrielle. De nombreux sujets ont été abordés ; sur deux d’entre eux, les délégué⋅es ont souhaité prendre une position formelle en votant une motion.

La première porte sur la validation de l’expérience internationale obligatoire dans le diplôme de l’ENS : compte tenu des conséquences de la crise sanitaire, les délégué⋅es demandent à ce qu’elle soit « validé[e] d’office pour tou⋅tes les normalien⋅nes en 3e, 4e et 5e année du diplôme, ainsi que pour les normalien⋅nes en 2e année qui prépareront l’agrégation l’an prochain ou qui avaient prévu un séjour à l’étranger de trois mois en 2019-2020. »

Lire la motion relative à la validation de l’expérience internationale

La seconde porte sur la polémique soulevée par la diminution des recrutements sur dossier l’an prochain. Rejoignant la position exprimée par les élu⋅es étudiant⋅es, les délégué⋅es manifestent leur opposition à cette mesure, dont ils demandent le retrait. Apportant leur expérience de terrain au débat, « les délégué⋅es de formations ne constatent aucune différence de “niveau” ou de résultats selon l’origine (sur concours, sur dossier) des étudiant⋅es. Des étudiant⋅es entré⋅es sur dossier font régulièrement partie des meilleurs éléments d’une promotion. L’ensemble des délégué⋅es réuni⋅es aujourd’hui tient donc à récuser avec fermeté l’idée que diminuer les recrutements sur dossier permettrait de retrouver une “homogénéité de niveau” dans les formations. »

Lire la motion relative aux recrutements sur dossier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *