Le CA renoue avec le dialogue et donne la parole aux étudiant⋅es sur la vie de campus

Le Conseil d’administration de l’ENS de Lyon s’est réuni hier pour une journée de travaux en visioconférence, au cours de laquelle ont entre autres été adoptés le budget 2021 de l’École, la prochaine campagne d’emplois, et une quinzaine d’autres délibérations.

Nous nous félicitons que la campagne d’emplois acte enfin le recrutement d’un⋅e enseignant⋅e-chercheur⋅euse titulaire en musicologie, demande que nous portons depuis plusieurs années. L’École fait ainsi un premier pas en direction d’une revitalisation de nos filières artistiques, dont le sous-effectif enseignant menace sérieusement l’offre de formation. La réflexion autour de la reconstruction d’un parcours en musicologie pourra donc reprendre sur des bases nouvelles au cours de l’année prochaine. Nous espérons que ces avancées permettront également de faire évoluer la situation de l’histoire de l’art, elle aussi privée de son seul enseignant-chercheur titulaire depuis plusieurs années.

Nous regrettons en revanche que, malgré nos demandes et celles des autres élu⋅es, l’École n’ait pas permis que les doctorant⋅es soient éligibles à la « prime Covid ». Leur engagement pendant cette crise sanitaire, en recherche mais surtout dans la mise en place difficile de la continuité pédagogique, méritait pourtant d’être reconnu.

Le conseil d’administration se penchait aussi sur l’utilisation des 130 k€ de CVEC (contribution à la vie étudiante et de campus) perçus par l’École cette année. Sur la base d’échanges conduits depuis plus d’un an avec les associations de l’École, la direction des affaires culturelles et l’ensemble des acteurs de la vie de notre campus, nous avions proposé un amendement modifiant la programmation des fonds CVEC qui nous était proposée. Notre amendement a été approuvé à l’unanimité par le CA. Nous obtenons donc :

  • le maintien de 65 k€ sur des missions d’aide sociale et de soutien des projets étudiants, via le FSDIE,
  • le maintien de l’ensemble des actions existantes en prévention et en prestations de santé,
  • la création d’un budget participatif de 12 k€, qui seront alloués à des projets d’amélioration de la vie de campus proposés et sélectionnés par l’ensemble des étudiant⋅es de l’École,
  • la mise en place de moyens pour lutter contre la précarité menstruelle (3 k€) et pour mettre des contraceptifs à la disposition des étudiant⋅es (2 k€), sujets sur lequel nous travaillons depuis plus d’un an,
  • le déblocage de 8 k€ pour la direction des affaires culturelles, afin de soutenir l’élargissement de l’offre culturelle à l’École.

Ce vote constitue un important aboutissement, et nous saluons l’esprit de dialogue dans lequel le conseil d’administration a pu y travailler. Nous accompagnerons bien sûr au plus près la mise en place de ces différentes actions, et nous réjouissons de vous voir tou⋅tes associé⋅es à ce travail au travers du budget participatif.

Enfin, nous avons pu débattre de l’organisation des scolarités à l’École, en écho aux propositions des élu⋅es faites en septembre autour du règlement des études (délais de validation des plans d’études, crédits École, etc.). La présidence s’est saisie de nos interrogations et a présenté un certain nombre de pistes de réflexion, que nous détaillerons dans notre compte-rendu. Les débats des mois à venir permettront d’avancer sur ces sujets qui vous concernent au premier chef : aussi, n’hésitez pas à nous solliciter à tout moment pour nous faire part de vos réflexions, individuellement ou collectivement via vos délégué⋅es de formations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *