Remise du rapport d’enquête sur les formations et la santé à l’ENS de Lyon (2018 – 2020)

Au printemps 2019, les élu⋅es étudiant⋅es avaient lancé une grande enquête par questionnaire visant à produire un état des lieux statistiquement étayé de la situation des formations, du cadre de vie et de la santé des étudiant⋅es de l’École. Par la suite, le soutien scientifique du LLE nous a permis de bénéficier d’un traitement rigoureux et indépendant des données produites. Au terme de près de deux ans de travail, les conclusions de cette enquête ont enfin été regroupées dans un rapport, que nous avons remis aujourd’hui au président de l’École, Jean-François Pinton.

Lire le rapport

Le rapport dresse un premier bilan de la mise en place du diplôme de l’ENS, et couvre plus généralement le cadre des scolarités à l’École. Il montre les forces de notre modèle, et souligne des axes d’amélioration dont, nous l’espérons, l’École et ses futur⋅es élu⋅es étudiant⋅es pourront s’emparer. Le rapport fait également l’état des lieux de la santé étudiante dans notre école, démontrant ici aussi des forces et des faiblesses. Il porte en particulier un certain nombre d’alertes sur la santé psychologique des étudiant⋅es, alors même que la situation de crise sanitaire et psychologique que nous connaissons aujourd’hui n’avait pas commencé ; nous serons aux côtés de la présidence, des départements, des services, des associations et de l’ensemble des étudiant⋅es pour donner les réponses les plus ambitieuses possibles à ces alertes.

Afin de permettre à l’ensemble de l’École de s’emparer de cette ressource, nous entamons un cycle de rencontres pour en présenter la teneur. Nous présenterons aussi les conclusions de l’enquête plus en détail aux étudiant⋅es lors d’une réunion publique qui sera annoncée prochainement.

Sommaire du rapport

Introduction — Méthodologie

Déroulement de la scolarité. — Le diplôme de l’ENS et ses validations complémentaires — Le plan d’études : instrument de contrôle sans projection individuelle — Les interruptions d’études, entre souplesse et contrainte — Malgré l’écoute des enseignant⋅es, des difficultés à se faire accompagner — Une offre de cours large aux bénéfices très inégaux — Mémoires et stages — La préparation à l’agrégation — L’année « PLR », un cadre fructueux mais à améliorer — L’attribution de contrats doctoraux — La Bibliothèque Diderot, outil indispensable

Santé et cadre de vie des étudiant⋅es. — Conditions de vie et ressources — Charge et rythme de travail — Un sommeil fortement dégradé — Sport, associations : l’ambivalence des activités extrascolaires — Alimentation, consommation d’alcool et drogues — Accès et recours aux professionnel⋅les de santé — Sexualité et contraception — La santé psychologique dans une situation désastreuse — Violences et discriminations — Handicap

Conclusions et analyses transversales. — Des fractures entre sites, départements… et genres — Les auditeur·ices de master, à la marge de l’École — Conclusion générale

Précision du 16/01

La version du rapport en ligne depuis le 16 janvier est une version légèrement modifiée du rapport, sur demande de la direction du Laboratoire de l’Education (LLE).

C’est l’occasion de préciser le rôle des différent·es intervenant·es dans l’élaboration du questionnaire, le traitement des données et la rédaction du document final. Le questionnaire a été élaboré par plusieurs élu·es étudiant·es en 2019. Par la suite, une première phase du traitement des données a eu lieu dans le cadre d’une convention avec le LLE : deux stagiaires, alors étudiant⋅es en M1, ont effectué un traitement rigoureux et indépendant des données produites et rédigé un premier document récapitulant les résultats obtenus. Ces résultats sont à la base du rapport que nous avons publié hier. Le contenu définitif du texte publié a été élaboré par les élu·es étudiant·es actuel⋅les lors d’une phase de rédaction qui a débuté l’automne 2020. Les étudiant⋅es stagiaires au sein du LLE sont donc impliqué⋅es dans le traitement des données, tandis que les élu·es étudiant·es des mandats 2018-2019 et 2019-2021 sont responsables du contenu du rapport, de la phase de rédaction comme de celle d’élaboration du premier questionnaire. 

Nous profitons aussi de cette diffusion pour remercier chaleureusement l’ensemble des personnes qui ont participé aux différentes phases d’élaboration du questionnaire, de traitement des données et de rédaction du rapport, et ont contribué au succès de ce travail : élu·es et ancien·nes élus étudiant·es, stagiaires et équipes de recherche du LLE, sans qui ce travail n’aurait pas été possible. Nous espérons qu’en établissant un état des lieux nuancé des enjeux de santé et de formation à l’École, il permettra d’aboutir à un dialogue pour améliorer les conditions d’étude et de vie des étudiant·es sur le campus. Ce rapport est une forme d’expertise sur la santé et les formations, qui aura vocation à être discutée dans les instances compétentes en termes de santé et de scolarité, et notamment dans le cadre du CEVE, du CHSCT, de la commission santé et du conseil d’administration de l’ENS. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *